Université Saint-Louis - Bruxelles
English Fran├žais

Projet de recherche

Analyse contrastive allemand-néerlandais de locutions verbales constituées de verbes de position

.

Responsable(s)

HERMANN Manon.

Description

L’allemand et le néerlandais sont deux langues germaniques proches qui utilisent très fréquemment des verbes de position et de placement. Dans les deux langues, ces verbes sont souvent combinés à des compléments prépositionnels au sein de locutions : nl. iets op papier zetten (‘mettre quelque chose par écrit’). Parmi celles-ci, la sous-catégorie des locutions à verbe support (appelées couramment «Funktionsverbgefüge » en allemand) attire également notre attention: (all.) etwas in Bewegung setzen (‘mettre quelque chose en mouvement’). L’emploi des verbes de position, qui au premier abord semble très similaire dans les deux langues, cache de nombreuses différences que nous voulons identifier. Cette étude inclut des questionnements en sémantique (sens et conceptualisations des verbes, des substantifs et des prépositions), en syntaxe (structures possibles), mais aussi en phraséologie (éléments constituants des locutions verbales). Elle se base sur les modèles de la linguistique cognitive (Lakoff et Johnson 1980) et de la typologie linguistique (Talmy 2000 et Slobin 1996).

Mots-clés

linguistique contrastive / allemand / néerlandais / verbes de position / verbes de placement / Linguistique Cognitive / conceptualisations / locutions verbales.

Collaboration(s)

Prof. De Knop Sabine, Université Saint Louis
Prof. Ferran Suner Munoz, Université catholique de Louvain
Prof. Alain Kamber, Université de Neuchâtel
Prof. Janusz Taborek, Université Adam Mickiewicz.