Université Saint-Louis - Bruxelles
English Fran├žais

Les constructions causales entre les grammaires de construction(s) et la phraséologie


Centre(s) coordinateur(s)

Séminaire des Sciences du Langage (SeSLa).

Description

Une caractéristique définitoire des constructions dans le sens de Goldberg (1995 et 2006)est la non-compositionnalité des structures. Cette propriété caractérise également les constructions causales avec des adjectifs de couleur, par ex.(1) Fr. Je suis rouge de colère, (2) All. Er ist grün vor Neid (lit. 'Il est vert de jalousie'), (3) It. Sono nero di rabbia (lit. 'Je suis noir de colère'). Bien que cette construction soit productive dans différentes langues,elle est fixe et spécifique aux différentes langues. L'étude de ces exemples nous permet de débattre de questionnements à la frontière entre les grammaires de constructions et la phraséologie: i) les termes de couleur sont associés à des valeurs positives ou négatives quand ils sont utilisés dans des structures spécifiques. Une couleur telle que le rouge (voir ex. 1) n'exprime pas de valeur négative. Cette association est-elle déjà lexicalisée? ii) Une propriété des construtions est leur caractère polysémique, càd. que les différentes constructions (voir exemples cités ci-dessus) sont reliés sémantiquement grâce à des relations dites d'héritage (angl. 'inheritance links'). La hiérarchie entre ces différentes relations peut-elle être une indication de leur structure phraséologique et de leur statut bien ancré dans une langue? L'exemple, (4) Fr. Il est bleu de linguistique (lit. 'He is blue of linguistics = 'He is crazy about linguistics'), semble être bien plus idiomatique que les exemples (1)-(3). iii) Le degré de lexicalisation des constructions avec des termes de couleurs est étudié dans différents groupes linguistiques.

Responsable(s)

De Knop Sabine.

Mots-clés

grammaire(s) de construction(s) / construction causale / adjectif / adjectif de couleur / phraséologie / expression idiomatique.

Collaboration(s)

Fabio Mollica, Università degli Studi di Milano
Alexander Ziem, Heinrich-Heine Universität Düsseldorf
Maria Isabel Gonzalez-Rey, Universidade de Santiago de Compostela.