Université Saint-Louis - Bruxelles
English Fran├žais

Projet de recherche

Anthropologie comparée de la cité, du droit et du sujet de droit dans l'univers de la cité antique.

Responsable(s)

RUELLE Annette.

Description

La cité s'organise sur la base de procédures (le procès contradictoire, le mécanisme de la décision politique et l'acte juridique privé) qui composent un espace rituel, formaliste, de confrontation citoyenne dans l'ancien droit romain.
Egalement emblématiques de la cité grecque, ces procédures n'y sont cependant pas mises en forme comme elles le sont à Rome, de manière à assurer la mise en vedette de l'acteur, le sujet agissant en son nom et dans son intérêt personnel et propre à l'échelle de la collectivité souveraine.
L'écart observable entre les deux modèles de la cité délivre des enseignements précieux quant à une anthropologie comparée du sujet (le citoyen) dans l'univers de la cité antique. Le théâtre et l'art oratoire découvrent d'autres perspectives intéressantes à cet égard.
Par ailleurs, les religions bibliques, judaïsme et christianisme, constituent un support alternatif d'individuation, sur fond des cultes civiques traditionnels, dans l'antiquité. A la fois semblable et pourtant symétriquement inverse, le contraste qu'il offre à la cité contribue à repenser la question des présupposés antiques de la grande tradition de l'humanisme classique à l'heure où, après les catastrophes du XXe siècle, elle est non sans pertinence malmenée.

Mots-clés

Individuation / Cité / Action / Christianisme / Désir mimétique / violence.

Collaboration(s)

FUSL, Centre de Recherches en Histoire du Droit et des Institutions (CRHiDI), Bruxelles
FUSL, Séminaire Interdisplinaire d'Etudes Juridiques (SIEJ), Bruxelles.