Université Saint-Louis - Bruxelles
English Fran├žais

Projet de recherche

Agir et dire sous la République romaine.

Responsable(s)

RUELLE Annette, HANARD Gilbert.

Description

Verbe de mouvement dans les langues indo-européennes, le verbe "agere" (fr. "agir") y a développé une acception technique originale dans le protolatin juridique. Le procès y signifie une activité de parole, l'accomplissement formulaire d'actes de langage dont l'échange dégage et constitue la figure de la relation interpersonnelle au fondement des institutions civiques et des procédures qui en sous-tendent l'organisation juridique: le procès contradictoire, le mécanisme de la décision politique (le vote majoritaire), ainsi que l'acte juridique privé (dont le contrat).
Sur la base d'une méthode philologique s'attachant à la somme de tous les emplois du terme dans la littérature juridique et non juridique (républicaine) latine, la compréhension du "néologisme de sens" dont a fait l'objet le verbe "agere" en passant dans la langue du droit romain archaïque délivre des enseignements majeurs au regard d'une anthropologie juridique de la forme dans l'univers de la cité antique, ainsi que sur la question controversée de l'origine et de la nature du contrat civil, la stipulation, en ses rapports, spécialement, avec la sponsion.

Mots-clés

Agir / Acte de parole / Acteur / Formalisme / Procédure / Figures de la relation / Propriété / Sacrifice.

Collaboration(s)

FUSL, Centre de Recherches en Histoire du Droit et des Institutions (CRHIDI), Bruxelles
"Société Internationale ""Fernand de Visscher"" pour l'Histoire des droits de l'Antiquité".